Un voyage nomade en famille

À la découverte de la nature et des cultures autour du monde en mode itinérant avec nos 4 enfants

Le tourisme à Rapa Nui (Elio)

Elio a enquêté sur le tourisme à Rapa Nui :

Nous avons interrogé des habitants de l’île : une dame de la mairie, des gens de l’office du tourisme, Patrice, guide français installé depuis 30 ans sur l’île, et Clara, Pascuane.

Il y a 30/40 ans, il n’y avait pas de route goudronnée sur l’île de Pâques, il ne passait seulement 2 bateaux de ravitaillement par an. Certaines familles se lavaient, faisaient les lessives etc dans le lac du cratère et dormaient dans des grottes… De plus, ils vivaient de la pêche et se déplaçaient à cheval ou à pied. Il y avait environ 2 000 touristes par an…

carte_sites_interets_iledepaques
La carte de l’île : une ville principale (Hanga Roa) et son aéroport, et une route goudronnée de 50km de long.

Mais aujourd’hui, les habitants de l’île ont tous un confort relatif (eau courante, électricité, frigo, cuisinière etc). Maintenant, il y a des touristes toute l’année et environ 100 000 par an ! Il y a environ 4 000 habitants pascuans et 6 000 habitants étrangers qui vivent l’année sur cette terre lointaine. Des avions arrivent régulièrement du Chili ou de Tahiti, et il y a plusieurs bateaux par mois, pour apporter du carburant, de l’alimentation. Certains produits frais arrivent aussi par avion.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_453d
Un des avions quotidiens qui relie l’île au reste du monde

Sur l’île, le tourisme a ses avantages… par exemple,  il rapporte beaucoup d’argent pour les marchés d’artisanat, les restaurants/bar, les auberges/camping, les locations de voitures, vélos, quads, chevaux, pour les guides etc.

IMG_9233
Location de voitures, quads, VTT…
IMG_9229
Un café de Hanga Roa

Vu qu’il y a de plus en plus de touristes, ils ont créé un centre de tri des déchets, ce qui est plutôt bien pour tous les habitants de l’île.
Sur les sites où nous sommes allés, il n’y a pas de poubelles, chacun doit ramener ses poubelles à son hôtel pour ensuite les trier. Il y a de plus en plus de campagnes de sensibilisation et de responsabilisation sur le tri des déchets.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_42a8
Recyclage des bouteilles et bouchons plastiques
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_4283
Le centre de tri de l’île

Mais il y a aussi des inconvénients au tourisme… comme le fait qu’il y ait, selon une dame de la mairie, beaucoup trop de voitures, ce qui est principalement causé par les touristes qui se déplacent tous en voiture. De plus, l’électricité sur l’île est seulement produite par des groupes électrogènes (avec essence approvisionnée depuis le continent) : il n’y a pas d’éolien ou de solaire. Cela pollue beaucoup les environs…

 

 

3 commentaires sur « Le tourisme à Rapa Nui (Elio) »

  1. Je m’inquiétais justement des problèmes de pollution avec le tourisme grandissant. Je ne fais pas confiance à tous les touristes, malheureusement. Elio a devancé mes interrogations ! Merci pour les infos. Est-ce que les visiteurs respectent l’île ? (Désolée, je réagis avec retard.) J’attends les nouvelles de Nouvelle Zélande, pour savoir si « MON » île est restée aussi magnifique, écologique, propre et accueillante. Vous nous direz. Bises Dominique&Cie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s